Nous avons 152 invités et aucun membre en ligne

Imprimer

Genese du projet et premiers tours d'helice

(0 - user rating)
Ecrit par Olivier Lepape dans Avions le 06 janvier 2013

Depuis longtemps un projet de maquette au ¼ motorisée par un moteur en étoile trottait dans ma tête. Petit à petit celui-ci a muri pour finalement converger sur un WACO-YMF-5 ; avion biplan de sport mythique des années 30 aux lignes assez proches de celles du  SUPER STEARMAN mais motorisé par un 7 cylindres JACOBS

waco-ymf jacobs web

 

 

Ce choix a été dicté par mon gout pour les avions de cette époque et par la disponibilité d’un kit et d’un moteur compatible pour concrétiser mon rêve.

Le moteur :

EVOLUTION E777
type 4 temps méthanol
cylindrée 77 cc
Echappement à collecteur annulaire KELEO Creations
Allumage et réchauffage glow par un module MICROSENS+ système de compensation
Bougie OS F
Essence LABEMA RS (7% huile, 5% nitro)
Dimension 223mm de diametre

Ce type de moteur entraine une hélice 23x8 avec une vitesse de rotation de 5500 tours par minute. Lors du premier essai sur banc j’ai atteint 6000 tours par minute.

La conception de ce moteur a été faite par le fabriquant allemand SEIDEL, réputé dans ce domaine, qui en a cédé la licence à une société indienne UMS. Ensuite HORIZON HOBBY a repris l’exclusivité de la distribution mondiale sous la marque EVOLUTION et en assure le suivi de qualité.

csc 0208

csc 0209   csc 0210
  csc 0213   csc 0214

 

Le collecteur d’échappement:

dsc 0215 dsc 0216

 

Le système de chauffage des bougies:

Un petit point de technique: les bougies sont reparties en deux groupes. Au sein d'un groupe elles sont câblées en parallèle et les deux groupes sont en série. Le premier groupe possède 4 bougies et le second seulement 3. Il faut donc rééquilibrer cette situation en rajoutant une bougie fictive grâce au module GLOW BALANCER". Le module GLOW7LP fournissant le courant est alimenté par une Lipo 1S de 4400mAh.

dsc 0206 dsc 0207

 

Le kit :

Ce projet se veut aussi être un travail de construction. J’ai donc opté pour le kit au ¼ de l’artisan allemand Peter Barth. Les dimensions sont :

Envergure 2,25m
Longueur 1,74m
Hauteur 0,54m
Poids  12Kg

Le moteur recommandé est un essence de 25 à 45 cm3 ou bien le LASER 300 (2 cylindres 4, temps). Je pense donc que l’EVO E777 fera parfaitement l’affaire et rentre sous le capot de 255mm de diamètre.

Mes principales motivations pour adopter ce type de motorisation sont l’esthétisme de la mécanique, le réalisme visuel et bien sur le son. Sur ce dernier point, le premier démarrage effectué sur notre terrain dimanche 30 janvier a pleinement satisfait mes attentes. Michel Malabat peut en témoigner. Essayons de revivre ensemble ce moment d’aéromodélisme mémorable.

Arrivée sur le terrain boueux, la météo est assez bonne, il ne fait pas trop froid, ou plus exactement avec l’excitation je ne ressens pas le froid. Je commence à dérouler le scenario que j’avais bien préparé dans ma tête. Vissage du bâti sur un plot, montage du moteur, mise en place et serrage de l’hélice puis câblage des sept fils de bougie. La bête est prête à rugir, enfin presque car il faut programmer le module de réchauffage et se plonger dans une documentation loin d’être limpide. Ça y est, tout est enfin prêt. Premiers tours d’hélice avec le carburateur obturé pour aspirer l’essence, tout est au vert, on peut y aller. Mise en route du chauffage, je lance l’hélice une fois, deux fois, … rien. En insistant un peu, je finis par ressentir un à-coup à chaque tour. Novice en 4 temps, au risque d’en faire sourire certains, je me dis qu’il faut peut-être rechercher une compression avant cet à-coup ! Mais rien n’y fait. Je laisse tomber cette histoire, que je sais maintenant être stupide, de compression et je lance et relance l’hélice avec insistance. Soudainement, les lancements deviennent plus fluides et suivis de quelques tours, le graal est  proche, un ultime essai, pop pop pop pop, le rythme s’accélère puis… Je vous laisse découvrir la suite en image et surtout en son.

En attendant:

Maintenant il faut mettre au plus vite ce moteur en vol dans le nez d’une cellule. La construction du WACO va prendre du temps, d’autant plus que le kit n’a toujours pas été livré. Ce serait dommage de laisser dormir le moteur dans sa boite. En attendant, j’ai donc décidé de le monter dans un kit ARF. Je pensais à un STINSON RELIANT ou un CESSNA 195 ou un Beaver. Tous aux alentours de 2,2m d’envergure. Hélas, après consultation des vendeurs, il s’avère qu’aucun d’eux n’a un capot assez large pour accueillir le moteur. En effet, les cylindres sont positionnés très en avant dans la zone ou le capot se rétrécit. Il faut donc trouver un modèle avec un capot parfaitement cylindrique ou bien sans capot. Le choix s’est finalement porté sur un WEDEL WILLIAMS de la marque ECOMRC.

Ce n'est pas un WACO mais il a de la gueule quand même!

wedell-williams-racer

Rendez vous à la fin de l'hiver pour les premiers vols…

Share