Nous avons 373 invités et aucun membre en ligne

Imprimer

Livret d'accueil

Bienvenue aux nouveaux arrivants de la section aéro !

A lire impérativement avant de pratiquer:

 

1) La vie associative, le club

Vous faites maintenant partie du MCCR pour pratiquer l’aéromodélisme, vous aurez la chance de côtoyer des modélistes des sections Bateaux, Mini Z, Maquettes. Le club sera toujours à l’image de ce que vous apporterez.

2) La vie de la section « Aéro »

La section « aéro » est représentée au bureau, elle participe à la vie du club.

Les membres de la section pratiquent leur activité dans le cadre de la section et du club.

Les instances dirigeantes sont à votre écoute pour déterminer la vie et le fonctionnement de la section, du club. En retour, elles attendent de tous les membres l’adhésion aux décisions qui sont prises en bureau et au conseil.

Il est important que les membres :

  • soient actifs sur tous les événements prévus par le club. Même s’ils ne sont pas directement concernés dans l’immédiat, ils ont et auront l’occasion de bénéficier de l’organisation et des structures du club.
  • fassent part de leurs impressions. Vous connaissez les responsables, évoquez vos difficultés et toutes les suggestions qui pourraient y palier. Les solutions existent et pourront être adaptées.

Suivant les envies et besoins de chacun, on dispose :

D’un local qui regroupe :

  • l’administration du club.
  • un espace de rencontre entre membres.
  • un espace de réalisation/construction des modèles.
  • des moyens de construction.
  • des moyens de simulation de vol des modèles.
  • un espace de rangement des moyens du club.

Le local est situé au 12 rue Albert Thomas à Vélizy (derrière le poney-club).

D’un terrain d’évolution à Cressely :

C’est un espace extérieur qui est dédié à l’évolution des modèles réduits radiocommandés. Tous les types sont acceptés (dans la limite de la classe A : moins de 50cc et moins de 12kg) et se partagent l’espace aérien.

Rappel des restrictions d’utilisation : du matin 10H au soir 19H tous les jours de la semaine et propulsion thermique uniquement autorisée les week-ends et jours fériés.

Il est situé en zone urbaine, en pleine zone d’approche de l’aérodrome de Toussus le Noble et sous contrôle de « Aéroport De Paris ». Il convient donc de respecter scrupuleusement les limitations réglementaires et environnementales qui en découlent.

La Police de l’Air et des Frontières intervient sur tout problème qui lui est signalé par le voisinage et les pilotes de l’aviation légère en transit au dessus de Cressely.

Cet espace reste ouvert au public et donc ne supporte que les infrastructures minimum pour pratiquer notre activité. Il relève de tous les pratiquants et des personnes qui les accompagnent de respecter :

  • toute personne sur ou en dehors du terrain.
  • les biens des utilisateurs ou des riverains.
  • l’environnement du terrain et du site dans son ensemble.

D’un espace d’évolution des modèles « Indoor » :

La municipalité de Jouy en Josas met à notre disposition le gymnase sur le site du Val d’Enfer :

  • Il nous est prêté gracieusement.
  • Les horaires attribués sont : Mardi de 10h à 12h.
  • Le gardien a toute autorité dans ce gymnase.
  • C’est une salle de sport que nous devons restituer dans un état de parfaite propreté.
  • On ne peut y pénétrer qu’en chaussures de sport.
  • Pour la pratique de l’aéromodélisme, la seule mesure à observer, en absence d’affichage des fréquences utilisées, est la séparation des canaux par un minimum de 20KHz.
  • Seuls les modèles à propulsion électrique sont autorisés (thermiques interdits)
  • En règle générale, la masse maxi autorisée des modèles est de 500 grammes.

3) La vie au terrain

Nos week-ends à Cressely sont centrés autour de la pratique du vol radiocommandé. Bien sur, on peut associer un ensemble d’activités annexes qui intègre :

  • Discussion (en fait l’essentiel).
  • Réparation de modèles (parfois, ça arrive).
  • Contact avec les visiteurs.
  • Repos des conjoints/conjointes.
  • Prises de repas et autres boissons.
  • ...

La pratique de l’aéromodélisme est caractérisée par une certaine dangerosité qui doit nécessairement être complètement assumée.

Cette dangerosité est relative :

- aux personnes :

  • adhérents et accompagnants
  • visiteurs et de passage
  • voisins plus ou moins éloignés

- aux matériels :

  • immobiliers environnants
  • mobiliers et autres véhicules
  • modélistes

Cette dangerosité est plus ou moins importante selon le type de machine mise en œuvre, sa masse et sa vitesse d’évolution mais elle est TOUJOURS présente.

Nous avons la chance au MCCR de n’avoir jamais vu un DOCTEUR, les SAPEURS POMPIERS ou le SAMU intervenir sur accident, mais la fédération cite régulièrement des exemples stupides où sont blessés, invalidés (voir pire) des camarades qui pratiquent (pratiquaient) notre activité.

C’est cette dangerosité qui conduit et conduira TOUS nos agissements et qui définit et définira TOUTES les règles de pratique de l’activité.

En premier lieu, on ne mettra en œuvre que des matériels dont on est certain de l’utilisation correcte, de la fiabilité et de l’entretien.

La machine mise en l’air est sous contrôle de son propriétaire via le système de radiocommande. Le risque de perte d’un modèle n’étant toujours pas exclu, vous devez y faire figurer vos noms et coordonnées. Vous pourrez ainsi être contacté par des personnes l’ayant retrouvé et/ou ayant subi des dommages.

4) Le site

Le site de Cressely (illustré dans le règlement) est découpé en cinq zones :

  • le parking auto : zone de stationnement des véhicules ; le long du chemin d’accès et séparé du reste du site par un grillage bas. Il est autorisé à toute personne pratiquant, accompagnant ou visitant.
  • Le parking avion : zone située après le parking auto où sont montés/préparés/mis en œuvre les modèles. Seuls les pilotes et accompagnants directs sont autorisés dans cette zone de DANGER : modèles en évolution au sol. Toujours tenir les enfants et animaux, le mieux étant de les laisser en zone « parking auto ».
  • L’espace des pilotes : A mi-chemin entre le parking avion et la piste d’envol. Les pilotes dont les machines sont en cours d’évolution y sont rassemblés. Ils sont TOUS à proximité immédiate de façon à pouvoir communiquer oralement et à se faire entendre/comprendre de tous les autres.
  • La piste d’envol : c’est une bande de terrain de 5 à 10 mètres de largeur et qui couvre toute la longueur du terrain. Elle est SEULE utilisée pour TOUTES les manœuvres de décollage et d’atterrissage.
  • la zone d’évolution : Espace aérien qui se situe UNIQUEMENT DEVANT l’espace des pilotes et LIMITÉE à une hauteur de 120m. En face, il faut respecter la zone habitée et donc ne pas s’en rapprocher. Sur les côtés, on se méfiera du bois à droite où les arbres de grande taille peuvent cacher les modèles et donc en faire perdre le contrôle. Au-dessus des 120m ou en dessous !!!, les appareils grandeurs, même s’ils sont en contravention sont TOUJOURS PRIORITAIRES. Le volume de vol est susceptible d'évoluer; reportez-vous au règlement du terrain qui seul fait foi par rapport aux limitations.

Il faut en outre préciser la présence et le rôle du panneau d’affichage : - Information générale. - Information pratique concernant un événement. - Affichage/Gestion des fréquences.

Il est impératif de prendre connaissance de l’affichage (NOTAM : Notice To Aircraft Modeler !!!), il peut faire apparaitre des consignes particulières voire des restrictions ponctuelles d’utilisation du site (chasse, fête nationale, ...).

Un petit rappel sur la gestion des fréquences d’émission :

  • Seul le panneau d’affichage et les cartes du club sont utilisés pour synchroniser les fréquences d’émission radio dans TOUTES les gammes autorisées (y compris le 2.4GHz).
  • Vous accrochez votre carte d’émission au moment d’utiliser votre émetteur, vous la retirez le plus rapidement possible après l’avoir éteint.
  • Si votre emplacement est occupé, vous trouverez sur la carte présente les nom/prénom et photo de la personne pour synchroniser vos utilisations de la fréquence. Il ne faut en aucun cas superposer 2 cartes sur la même fréquence.

5) Le vol

5.1) Le décollage

Le modèle est prêt, il est conduit par son pilote vers le point fixe avant décollage :

  • Porté ou roulé.
  • A vitesse limitée si roulé au moteur.
  • Directement vers le bout de piste.
  • Il laisse la priorité à toute activité en provenance de la piste (sortie des modèles et/ou des pilotes)

Le pilote demande :

  • Confirmation de la QFU (Orientation de la piste donc sens de décollage/atterrissage).
  • Autorisation de pénétrer sur la piste à TOUS les autres pilotes en évolution et attend (suscite si ça ne vient pas) leur réponse affirmative.

Sur accord des autres pilotes, après avoir vérifié qu’aucune présence humaine, animale et/ou matérielle ne présente de risque, et qu’il pourra décoller en toute sécurité pour toute personne et bien dans l’environnement immédiat, le pilote :

  • positionne sa machine et décolle. S’il a accompagné sa machine au point de décollage et après avoir atteint une altitude de sécurité, il rejoint rapidement l’espace des pilotes.
  • La piste est une zone de DANGER PERMANENT MAXIMUM, il ne faut y pénétrer qu’avec un maximum de précaution.
  • Les derniers réglages/interventions sur avion se font EN DEHORS de la zone.
  • Cette procédure concerne le départ de toutes les machines (avion/planeur/hélicoptère) y compris au sandow/catapulte ou par remorquage.
  • TOUTE intervention sur (ou à proximité immédiate de) la piste est sujette à la même procédure, même pour ramasser les restes d’un modèle.
  • On considère la machine en vol comme systématiquement prioritaire de façon à permettre à son pilote de revenir au sol en sécurité sans avoir à négocier quoi que ce soit.
  • Le cas particulier des planeurs ou des machines en panne de moteur est pris en compte en leur laissant la priorité d’atterrissage sur toutes les autres machines dans le circuit.

5.2) Les évolutions

Tout est permis dans les limites :

  • De la SÉCURITÉ
  • De la zone d’évolution
  • on ne se rapproche pas des personnes présentes sur la piste
  • De la mesure où on garde le contrôle de la situation !!

Si plusieurs machines évoluent simultanément et pour garder/retrouver un minimum de sérénité, le plus simple est d’inscrire le vol dans un circuit rectangulaire à altitude constante avec une branche parallèle, devant la piste et dans le sens des décollages/atterrissages (QFU).

C’est le meilleur moyen d’être bien vu (du verbe "voir" en dehors de tout aspect relationnel !) de tous les autres pilotes, de bien visualiser l’ensemble de la zone de vol et de limiter à un minimum les risques de collision. Évidemment, il reste ceux qui tournent à contre-sens (contre QFU) et qui, de ce fait, prennent et font prendre tous les risques !!

On l’a dit plus haut les pilotes restent regroupés à portée de voix. On peut noter que parmi ce que se disent les pilotes, il est de bon ton :

  • de répondre à toute demande d’emprise sur la piste.
  • d’annoncer les figures et qui passent au dessus de la piste.
  • d’annoncer l’intention de se poser.
  • de confirmer ce qu’on a compris de ce qui a été dit/demandé.

5.3) Le retour au sol

Le plus simple est de s’entraîner à respecter une procédure telle que :

  • Vérifier la QFU.
  • Réaliser un circuit d’approche plus ou moins rectangulaire et à altitude constante.
  • Vérifier la disponibilité de la piste : Personne SUR ou à PROXIMITÉ de la piste.
  • Annoncer l’intention de se poser avant le dernier virage qui amène dans l’axe de la piste.
  • Vérifier la disponibilité de la piste : Personne SUR ou à PROXIMITÉ de la piste.
  • Se poser
  • Dégager la piste rapidement.

C’est en dehors de la piste que l’on peut intervenir sur la machine (arrêt moteur, coupure radio, rassembler les morceaux, ...). Si le modèle est ramené au parking avion en roulant au moteur, on veillera tout particulièrement à ne pas se rapprocher des personnes évoluant dans la zone. De toute façon le moteur est coupé à une distance minimum de l’ordre de 5 à 10M.

Vous n’oublierez pas de récupérer votre carte au panneau d’affichage pour libérer la fréquence radio.

6) Bons vols !

Ces quelques règles de conduite sont toutes issues :

  • de la recherche de sécurité
  • du respect d’autrui
  • des règles de la pratique de l’aéromodélisme vue par la fédération
  • du règlement intérieur du MCCR

Elles précisent et/ou complètent le règlement du club et de la section « Aéro ».

En les appliquant, vous adopterez un comportement qui vous permettra de pratiquer sereinement à Cressely et sur tous les sites d’aéromodélisme.

Lors de vos déplacements en France, à l’étranger, avec vos machines, vos cartes club et fédérale et pratiquant cette conduite, vous serez partout accueillis amicalement.

Share