Nous avons 162 invités et aucun membre en ligne

Imprimer

Réparation de trains

(0 - user rating)
Ecrit par Léon Le Corre dans Technique le 02 avril 2015

LOCOMOTIVES en gabarit O trois rails

 

Lors des visites extérieures, un particulier nous a demandé s'il était possible de remettre en état une locomotive de plus de 80 ans en gabarit O, grand écartement, entièrement construite en métal. Pour lui c'était une pièce à laquelle il tenait beaucoup.

Après inventaire de cette locomotive et de son tender de genre 241 qu'il nous confiait, nous avons vu l'étendu des problèmes à résoudre; la machine et son tender étaient dans le même état que la photo 2. Il nous a fallu décabosser, refaire une partie de l'embiellage, enlever des restes de l'ancienne peinture, boucher des trous, poncer, traiter la carrosserie, en apprêt comme les photos 3 et 4 et repeindre dans la couleur d'origine, genre machines du réseau nord, photo 1. Tout ceci pour la carrosserie.

Pour le moteur, démontage et sérieux décrassage des pièces composant ce puissant moteur électrique d'époque. Au remontage et aux essais nous avons été surpris de la facilité de fonctionnement de l'engin, après ce traitement.

L'ensemble sera, aux dires de son propriétaire exposé dans une vitrine comme pièce de collection.

Il est a noter que cette machine ne comportait qu'un seul boggie moteur, une autre machine de la même époque a été construite avec deux boggies en supplément.

Pour le tender de la locomotive les boggies ont été remis à neuf, et la carrosserie refaite à l'identique de la loco, après traitements comme la locomotive.

La solidité de l'ensemble est impressionnante. Elle donne, au départ, l'impression d'avoir subi les tortures qu'un jeune enfant fait subir à ses jouets, même vraisemblablement couteux à l'époque.

Notre visiteur nous a laissé, en compensation du travail de remise en état de sa locomotive, une machine électrique 020 avec pantographe, vraisemblablement de la même époque. Vous pouvez deviner l'état de la peinture et de la carrosserie avant traitement de l'ensemble; décabosser, enlever les traces d'oxydation, de vieille peinture etc... et réaliser une nouvelle peinture vert SNCF. Le résultat en valait la peine, photo 6. Sur la photo il manque les pantographes qu'il est impossible de trouver malgré nos recherches. La fabrication en est envisagée. Cette machine a vu aussi son moteur remis en état, et modifié pour fonctionner sur nos circuits d'essai et de présentation.

Toutes ces machines étaient dans le même état que la 020 électrique en photo 2. On peut se rendre compte, qu'avec un peu de patience, de ce que l'on peut réaliser en modélisme. (un peu comme les collectionneurs de voitures anciennes, a une autre échelle évidemment)

photo1

Photo 1

photo2

Photo 2

photo3

Photo 3

photo4

Photo 4

photo5

Photo 5

photo6

Photo 6

Share