Nous avons 322 invités et aucun membre en ligne

Imprimer

Championnat de France FF2000 à Chinon

(0 - user rating)
Ecrit par Michel Malabat dans Planeurs le 01 septembre 2011

C'est par un beau week end (très) chaud que s'est déroulé les 25 et 26 Juin 2011, le championnat de France planeur FF 2000 sur le terrain d'aéromodélisme de Bertignolles, près de Chinon, organisé par le club « Les Ailes Rabelaisiennes », sous la houlette de son sympathique président Norbert Mérat.

La petite équipe du MCCR, composée de 3 pilotes, Michel Billot, Patrick Boulet, Michel Malabat et notre chronométreuse attitrée, bien que non officielle mais néanmoins indispensable, Micheline Malabat, a participé à ce championnat, bien décidée à en découdre avec les meilleurs compétiteurs de la discipline. Quarante deux pilotes, dont quatre juniors sont inscrits. Huit manches sont prévues, ce qui représente 336 vols répartis en 8 manches, 5 le samedi et 3 le dimanche matin.

L'équipe FF2000 2011 Groupe FF2000 2011

 

Règlement

Le principe de la compétition est très simple : un temps de vol de 6 minutes, un posé de précision sur une cible matérialisée par un linge de couleur, le tout dans un temps de travail de 8 minutes. Toute seconde de vol en plus ou en moins est décomptée (1 seconde = 1 point), le posé au centre de la cible (rayon de 50cm) compte 100 points et ensuite dégressif de 5 points en 5 points au fur et à mesure de l'éloignement du point central. Quatre ou cinq concurrents partent simultanément à chaque manche et se surveillent du coin de l'œil, sans perdre son planeur de vue. C'est là que le rôle du coach est primordial pour la tactique, car en vol, on ne peut tout voir. Le nombre de treuillage n'est pas limité, seul impératif, ne pas dépasser le temps de travail des 8 minutes, sous peine de perdre tous les points de vol. La mise en altitude se fait à l'aide d'un sandow de 30 mètres prolongé d'un fil de nylon de 100 mètres, le chronomètre étant déclenché lorsque le planeur se détache du crochet.

Départ au sandow Atterrissage sur cible FF2000

 

Un samedi éprouvant

C'est donc sous une chaleur écrasante que le concours s'est déroulé, avec une aérologie complexe, peu de vent et celui-ci étant régulièrement travers au treuillage, voire même arrière. Pas top pour monter haut. A ce petit jeu, les planeurs légers étaient avantagés.

En_vol

Le samedi matin, les choses commencent bien avec une manche remportée par votre serviteur et des places d'honneur pour mes équipiers. Avant la pose du déjeuner, je suis 7ème sur 42.

L'atterrissage n'est pas toujours celui escompté Les conditions de vols sont difficiles, peu de vent comme je l'ai déjà dit et des ascendances hachées, à aller chercher très loin avec le risque de rencontrer une « dégeulante » et de ne pouvoir rentrer assurer la cible. Comme on le voit, des vols très techniques ou il fallait prendre la bonne option sous peine de relancer et perdre du temps.

 

Le repas de midi est pris à l'ombre rafraîchissante des arbres, l'organisateur ayant bien fait les choses, avec des plateaux repas, des bouteilles d'eau fraîches, accompagnés (avec modération) d'un petit vin de pays bien agréable.

Repas à l'ombre La reprise de la compétition est lymphatique, sans doute l'effet de la chaleur et de la fatigue conjugués qui commencent à se faire sentir. L'après midi, les conditions ne changent pas, excepté ce petit vent tournoyant et capricieux. Les manches s'enchainent avec de bons scores pour l'équipe, mais la concurrence est rude et bien souvent, ça se joue à quelques secondes près, et surtout la cible qui est déterminante. Cette première journée, commencée à 8h30 et terminée à 19h fut éprouvante mais nous avons la satisfaction de constater que l'équipe se positionne entre les 15ème et 20ème places, ce qui est honorable, compte tenu du peu d'entrainement que nous avons.

 

Repas de gala

La journée n'est pas finie pour autant, après une bonne douche, le club organisateur nous attend pour le repas de gala. Celui-ci se déroule dans une cave viticole, dont la fraicheur constante contraste avec la canicule extérieure. Un copieux apéritif, suivi d'un excellent diner, arrosé d'un vin du cru qui fait tourner les têtes a fini de nous achever, et vers 23 heures nous rentrons prendre un repos bien mérité.

Repas_de_gala_FF2000

Sous le signe de la canicule

Dimanche matin, arrivé sur le terrain à 8 heures, le soleil « tape » déjà, mais un fort vent d'Est s'est installé nécessitant de modifier l'orientation des sandows, ce qui sera rapidement fait avec l'aide de nombreux concurrents.

alt alt

 L'aérologie déjà compliquée du samedi va encore perturber les pilotes, certains auront du mal à ramener le planeur sur la cible. En contrepartie, ce vent va permettre de monter les planeurs assez haut et ainsi transiter pour aller chercher les pompes au loin, avec toujours le risque de ne pouvoir rentrer. Les machines plus chargées et pénétrantes étaient avantagées et l'on a vu sortir plusieurs planeurs aux ailes moulées, bien adaptées à ces conditions.

Pour notre modeste équipe, les choses se compliquent, notre ami Michel Billot a dû nous quitter le samedi soir pour raisons personnelles, de ce fait son classement n'est pas représentatif de ses efforts et nous terminerons donc à 2, avec l'aide des autres clubs pour le coaching et l'utilisation des sandows. Qu'ils en soient remerciés.

Trois manches restaient à courir, elles seront toutes effectuées le matin et le concours prendra fin à 13h30. Malgré ces conditions difficiles, nous avons assuré de bons temps et fait des cibles à chaque manche, preuve d'une bonne progression. Il y a encore beaucoup de travail pour briguer des places d'honneur, la concurrence est rude et bien entrainée.
                                                                          

Pilotage_FF2000

Huit manches ont été courues, pour le classement la plus mauvaise est enlevée, soit un score parfait égal à 7000 points. Personne ne l'a fait, pas même le champion de France qui se « contentera » d'un total de 6986,78. Patrick se classe 25 ème sur42 avec 6144,70 et votre serviteur 21 ème sur 42 avec 6352,26 soit tout de même un ratio de 90,75%.

Michel Billot Patrick Boulet Michel Malabat

   
Clôture du concours

Comme la veille, les plateaux repas seront servis à l'ombre bienveillante des arbres (il fait 35°) alors que les organisateurs préparent le classement, c'est le discours des officiels, Norbert Mérat, président du club, madame le maire de la commune voisine, ainsi que la représentante du conseil général d'Indre et Loire. S'ensuit la traditionnelle remise des prix, coupes et récompenses, ainsi qu'une clé USB offerte avec toutes les photos des planeurs et des participants présents à ce 3ème championnat de France FF2000. Merci au club « les Ailes Rabelaisiennes » et à l'association « EOLE » d'avoir organisé cette compétition, ce qui n'est pas chose aisée et demande plusieurs mois de préparation. alt
Podium seniors Podium juniors Coupes FF2000

 

Courte finale

Une belle compétition ou le MCCR, à défaut d'avoir brillé s'est comporté vaillamment face à une adversité redoutable. Je vous renvois à la photo du classement pour tous les détails des manches courues.

Classement FF2000 2011

Pour participer, il n'est pas utile de posséder la dernière machine high tech, le pilotage est beaucoup plus important. Si l'aventure vous tente, n'hésitez pas à nous contacter, nous seront très heureux de vous accueillir dans notre petite équipe.

Un grand merci à mes équipiers et à notre chronométreuse pour leur présence et leur aide tout au long de ce week end ô combien éprouvant mais qui renforce les liens d'amitié qui nous unissent. C'est cela aussi la compétition, l'amitié. Mes équipiers


   Il ne serait pas raisonnable de terminer ce championnat sans faire un peu de tourisme dans une région aussi accueillante avec ses châteaux et ses merveilleux paysages, que je vous laisse découvrir dans la galerie de photos.




                                                                                                 Sur la Loire 





Michel MALABAT

Share