Nous avons 287 invités et aucun membre en ligne

Imprimer

Pischof et Koechlin: Assemblage du fuselage, 1ère étape.

(0 - user rating)
Ecrit par Bernard Laplanche dans Avions le 30 mars 2012

Après avoir usiné tous les couples, il a bien fallu se gratter un peu la tête pour savoir comment assembler l'ensemble avec un minimum de vrillage. La solution retenue:

1- Fixation de la quille sur le plan (3 brides vissées sur le chantier) .

2- Mouillée aux extrémités puis contrainte pour qu'elle prenne sa courbure à la proue et à la poupe. En fait, elle est posée en bout sur des cales de hauteur.

3- Collage des 2 couples centraux (C7 et C8) sur la quille et collage des lisses en partie haute. Cela forme un premier prisme sur lequel il n'y a pratiquement aucune contrainte et donc aucune tendance à la déformation (vrillage). Séchage.

4- Collage de C9 puis de C6... séchage... Même remarque, en procédant comme ça par étape minimum, cette ébauche de structure est est peine contrainte et donc prend sa place proprement dans l'espace  .

5- C10 et C5, Etc...

Les couples, bien dans l'ordre!!! 0029

 

6- Pour pincer correctement la quille et les deux lisses au niveau de la poupe, un peu de ponçage par l'intérieur pour faire une jolie pointe.

Mise en forme de la pointe. 0025

 

7- Collage ensemble des 2 lisses supérieures . Bien vérifier, la verticalité sur l'axe du plan. Puis collage sur la quille.

8- On fait pareil à l'avant sur le couple C1.

9- Pour finir, quelques goussets pour renforcer les collages sur la quille.

Assemblage de la pointe avant sur C1. 0026

 

Cette séquence est détaillée pour bien expliquer comment éviter le vrillage avec un minimum d'outillage, de gabarit, de sueur :oops: , ...

 

Ce fuselage est construit à partir de couples en CTP (3mm) et de lisses (et quille) en samba. Donc les collages sont réalisés à la "blanche" et pour la suite, il faut préparer des poncettes avec un papier de verre de grain suffisant pour éviter de repolir la lune. 40 d'un coté et 80 de l'autre!!! Il faut que ça gratte.

 

La suite: une grosse séance de ponçage pour rétablir une section triangulaire d'un bout à l'autre du fuselage. Il aura même fallu que je répare un aspirateur à l'atelier du club pour éviter de disparaitre sous la poussière.

imag0006
L'ébauche du fuselage assemblé.

Prochaine étape le coffrage.

 

Et puis deux surprises:

C.Mader, vient nous voir avec des bouts de tubes coupés et soudés et ça commence à ressembler furieusement au train d'atterrissage. (je me demandais pourquoi il m'a emprunté un plan de cette mécanique).

et C.Moussez, pressé par M.Billot,  nous annonce la présence d'un moteur Dutheil & Chalmer au Musée de l'Air et de l'Espace. Un de ces copains sur place devrait pouvoir nous faire des prises de dimensions et des photos.

Share