Nous avons 269 invités et aucun membre en ligne

Imprimer

Apprendre à piloter au MCCR

(0 - user rating)
Ecrit par Frédéric Fitaire dans Apprentissage le 05 avril 2005

Vous avez construit votre premier avion et vous ne voulez pas le casser dès le premier vol ? La suite est pour vous ...

 

 

Nombreux sont les débutants qui, en s’inscrivant au MCCR, souhaitent bénéficier d’un écolage en toute sécurité pour acquérir les bonnes bases du pilotage. Bienvenue à eux ! D’autant que le club possède un trainer-école et les radios nécessaires, sans oublier les bonnes volontés indispensables pour les prendre en main.

Il y a aussi le débutant qui débarque un beau jour au terrain avec sa radio et son avion flambants neufs, et qui aimerait bien voir tout ça en fonctionnement plutôt que le trainer du club.

Sous réserve que son avion soit compatible avec une première prise en main (combien de débutants font l’erreur d’acheter un warbird comme premier avion parce qu’ils se sont laissés séduire par son look !), pourquoi ne pas tenter de faire de l’écolage sur son propre matériel ? En plus du plaisir que le débutant aura à faire voler son propre avion, celui sur lequel il aura travaillé de longues heures, il y a aussi un autre avantage c’est qu’il démarrera sur sa propre radio, celle avec laquelle il pourra évoluer pendant longtemps avant d’envisager plus perfectionné.

Mais qui dit écolage dit deux radios : celle du moniteur et celle de l’élève, reliées entre elles par un câble. Le principe est simple : le moniteur bascule un interrupteur sur sa radio pour donner la main à son élève, et peut reprendre le contrôle du vol à tout moment, en particulier quand l’élève ne maitrise plus ! Facile me direz-vous, toutes les marques commercialisent ce genre de câble ... les plus bricoleurs peuvent se rapprocher de sites comme celui-ci : TX2TX, pour faire eux-mêmes le montage.

{yootooltip title=[

Double-commande] }A droite, le moniteur. La radio de l'élève est reliée à celle du moniteur par un câble.{/yootooltip}

Oui, mais ... ! Ben oui, si c’était si facile, je n'écrirai pas cet article ! Là où ça se complique nettement plus c’est que les constructeurs ont adopté une affectation des voies sur les manches qui bien sûr n’est pas standardisée ... Voici d’ailleurs comment les plus grandes marques traitent cette affectation des 4 voies principales :

RécepteurFutaba/HitecGraupner/JRMultiplexSanwaRobbe
Voie 1 ailerons gaz ailerons profondeur ailerons
Voie 2 profondeur ailerons profondeur ailerons profondeur
Voie 3 gaz profondeur dérive gaz dérive
Voie 4 dérive dérive gaz dérive gaz

Cela signifie que si l’élève a une radio de marque Hitec et le moniteur une radio de marque Sanwa par exemple, en plus des problèmes de standards de prises différents, la commande de profondeur sur la radio élève enverra bien un ordre sur la voie profondeur du récepteur de son avion (normal, au départ ils sont faits pour travailler l’un avec l’autre), mais lorsque le moniteur prendra la main, ce même ordre sera envoyé sur la voie ailerons. Crash garanti (et en plus ce sera de la faute du moniteur !) ... Et la probabilité qu’un débutant possède une radio de la même marque que la radio de son moniteur est d’autant plus faible qu’il existe des marques différentes (de mon côté, c’est clair : je suis sur Graupner MC-12). Il faut donc passer par un peu d’électronique qui viendra s’intercaler entre la radio de l’élève (radio qui devra être équipée d’une prise écolage, on y reviendra) et la radio du moniteur, de façon à ce que les radios "parlent la même langue".

Sans rentrer dans les détails de fonctionnement de la modulation PPM qui est celle de la très grande majorité des radios d’entrée et de milieu de gamme, disons que la conversion des voies n’est pas chose simple. Heureusement, le web est fait aussi de passionnés, et c’est sur l’excellent site de Sylvain Lichtenberger que j’ai trouvé LE montage abordable par tout électronicien qui bricole un peu (montage "Ordre des voies") !

Je me suis donc lancé dans la fabrication de ce montage. Voici son contenu : une petite carte électronique équipée d’un contrôleur programmable.

Montage

Il faut basculer 5 micro-switchs pour faire toute conversion possible et imaginable entre deux radios (en pratique, 4 configurations des switchs permettent de couvrir l’essentiel des marques).

Le mien est alimenté par 2 accus Lipos de 350 mAh (de quoi faire de l’écolage pendant de longues heures !), enfermé dans une petite boite plastique et fixé par 2 velcros autocollants au dos de ma MC-12.

Radio

Une fois son avion en l’air, testé et reglé par le moniteur, l’élève vient se connecter sur le boitier, et il est alors possible de lui laisser les commandes.

J’ai confectionné différents câbles pour assurer une compatibilité la plus large possible. Côté élève :

Apprendre à piloter au MCCR avec prise carrée 9 broches (difficile à trouver !) pour les nouvelles radios Futaba
Apprendre à piloter au MCCR avec prise DIN 6 broches pour les anciennes radios Futaba et les radios Hitec
Apprendre à piloter au MCCR avec prise Jack 3.5 pour les radios JR/Graupner
Apprendre à piloter au MCCR avec prise DIN 5 broches 180° pour les anciennes radios Multiplex

D’autres câbles viendront en fonction des besoins, difficile d’être exhaustif à ce niveau étant donné la disparité des standards. En particulier, dès que Multiplex se décidera à publier le schéma de sa nouvelle prise DIN 7 broches, je pourrai envisager un câble pour les nouvelles radios Royal Evo ...

Si vous venez à Cressely avec une radio de ces marques, qu’elle est équipée de la prise écolage ad-hoc et qu’elle fonctionne en PPM (le montage n’est définitivement pas compatible PCM), on devrait y arriver ! Contactez-moi avant, un petit essai un vendredi soir au local du club est préférable à devoir chercher la bonne combinaison à genoux dans l’herbe ...

PS : les avis sont partagés au club entre débuter sur l’avion-école ou sur le sien. A vous de voir, sachez simplement que les deux formules sont maintenant disponibles. A bientôt !

Share